Bienvenue sur le blog de Camping Direct !

Le tourisme durable, une réalité au

Camping Le Paradis

Vous êtes à la recherche d’un établissement pour des vacances nature en camping ? N’hésitez-plus, le Camping Le Paradis est celui qu’il vous faut. On vous y accueille du 1er avril au 20 octobre, dans un cadre exceptionnel depuis plus de 50 ans. Il a reçu en 2018 et pour la deuxième fois consécutive, le prix Adac Superplatz qui récompense les hébergements de plein air 5 étoiles. Les critères sont le nombre et la qualité des installations sanitaires, le taille et équipement des emplacements, le soin et conception du camping, les commerces, les loisirs, la gastronomie et pour finir l’offre aquatique.

Outre ses prestations haut de gamme, cette structure familiale de Dordogne sort du lot en raison de sa prise en compte de l’environnement. Les hôtes ont mis en place une politique qui met le développement durable au premier plan. Camping Direct vous propose donc un zoom sur l’aventure écocitoyenne qui vous attend au Camping Le Paradis dans le Périgord.

Un Cadre Unique

Le Camping Le Paradis profite du cadre boisé, des vallées, rivières et gorges de la Dordogne. Plus spécifiquement, ce dernier se situe dans la Vallée de la Vézère dans le Périgord, inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO pour son patrimoine culturel dont la Grotte de Lascaux. Le patrimoine naturel est également à l’honneur dans cette partie du Sud-Ouest français, avec le Parc Naturel Régional Périgord Limousin. Les sites naturels du Périgord Noir (falaises calcaires, châtaigniers, chênes, berges), ses réserves de la biosphère et ses nombreux jardins, sont tout aussi remarquables et protégés.

D’ailleurs le camping est lui-même devenu un refuge pour la protection des oiseaux (LPO) en 2017 en raison des niches qui se forment sur le site. Cela a donné lieu a des actions pédagogiques et affichages spécifiques dans l’enceinte. Il est vrai que dans un tel environnement il ne semble pas incohérent d’attacher un lien particulier à la nature et sa protection, bien au contraire. Cependant, peu le font à l’échelle d’un camping et pour l’ensemble de son travail vers un tourisme plus responsable, le camping Le Paradis a reçu certifications et labels : Le Label Clef Verte en 1999, l’écolabel européen La Fleur en 2012 et la certification Camping Qualité.

Un engagement généralisé

Derrière ces récompenses, il y a des actions d’amélioration du parc, de préservation afin de réduire l’impact sur l’environnement ainsi que d’éco sensibilisation auprès des clients et des employés.

Tout d’abord, le cadre de cet établissement en pleine nature est entretenu et perfectionné chaque saison par les paysagistes et jardiniers. Les sept hectares regroupent pas moins de 150 espaces végétales (charmes, noisetiers) locales ou non. Vous trouverez des pergolas végétales, des plantations de palmiers, bambous ou bananiers pour une diversité de la végétation et un ensemble ombragé à la période estivale. On ajoute à cette effervescence de verdure deux jardins à l’attention des vacanciers : un jardin partagé et un jardin aromatique. Dans l’ensemble, les campeurs ont accès à 40 essences comestibles, des herbes aromatiques, plantes odorantes, fruits rouges et ont la possibilité de s’investir et de planter eux aussi des graines dans le jardin partagé. Cette initiative participe à la convivialité et à la bonne ambiance dans le camping tout en prônant un système plus durable. Mettre à disposition des jardins c’est créer du lien, une façon de sensibiliser au développement durable tout en réduisant l’impact de chacun en termes de déchets alimentaires.

Justement, le camping Le Paradis est engagé sur de nombreux fronts, les déchets mais pas seulement. Ils agissent également pour l’eau, l’énergie, l’assainissement, les sols ou encore ‘les petits circuits’ (produits locaux). On peut mettre en avant leurs gestes dans la récupération, l’économie et l’épuration des eaux ; la chasse aux fuites ; l’utilisation d’énergies renouvelables grâce à des panneaux solaires ; la mise en place de zones de tri et de compostage ; l’utilisation de produits écologiques pour l’entretien ou encore la politique 100% non-fumeurs. Ajoutez à cela l’éco-sensibilisation des consommateurs à travers la signalisation et l’affichage et vous constaterez comme moi que l’établissement de plein air mérite son statut de camping vert préservé et responsable. Un modèle à prendre ? Probablement, mais surtout un concept gagnant-gagnant puisque les hôtes ont, de la même manière, diminué leur consommation en eau, en électricité et leurs déchets. Pratique écocitoyenne payante pour le Camping Le Paradis.

Catégories : Camping

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *